jeudi 23 juin 2016

ELEPHANT

ELEPHANT

Live
Heure de passage : 21:00
Chanson pop
(France)

Première formation programmée dans le cadre du dispositif de découvertes des Nuits Carrées en 2012, Elephant s’est depuis fait une place de choix dans le paysage de la chanson pop française. Avec un tel patronyme, on pourrait presque s’attendre à un son « pachydermique », lourd et pesant. Mais c’est bien connu, un éléphant, ça trompe énormément. Le duo produit des mélodies légères portées par des voix complémentaires à souhait.

Éléphant est un duo musical formé en 2009 et composé de Lisa Wisznia et François Villevieille. Elle Wisznia vient du théâtre alors que lui est violoniste de formation. En janvier 2012, le duo publie un premier EP « Rien » avant de signer sur le label Columbia/Sony Music en octobre de la même année.

En mai 2013, sort le premier album « Collective mon amour », sur lequel le duo distille sa pop riche, mélodique et finement ouvragée. Le même jour paraît le double album « Love songs » de Vanessa Paradis pour lequel Eléphant a composé.

« Collective mon amour » est le début d’une histoire discographique, la fin d’un premier chapitre fait de concerts parisiens dans des salles de plus en plus grandes, de rendez-vous avec des maisons de disques peu fiables, de premières parties de Benjamin Biolay...

Depuis sept ans, Lisa et François étaient un couple. Au retour d’une tournée qui les a fait voyager de l’Ukraine au Canada, du Japon à Rennes et Lyon, ils se sont séparés, sur le toit d’une villa quelque part en Italie.

Reste Éléphant, leur duo dont il a fallu décider des termes de la garde partagée. « Touché coulé », dernier album tout récemment sorti, en est l’acte de divorce d’un couple autant que l’acte de survie d’un groupe. Fortes de leurs tensions, pleines de leurs batailles, ces douze chansons collent sur des sons synthétiques des paroles de chair et de sang et font preuve d’une assurance sonique et mélodique nouvelle. Il y a des beats infectieux, des cordes grandioses, et surtout beaucoup de poésie dans les paroles, une certaine gravité, mais qui n’en oublie pas la danse, la fête, le groove. Ce disque enregistré à Paris et mixé à New York par Fabrice Dupont (The Do, Santigold) ressemble à la vie, en somme.